Légendes urbaines - Haud Plaquette-Meline
        
Légendes urbaines
Les lieux ont été, ils demeurent mais les âmes les désertent. L'objectif les réhabilite, de façon éphémère, comme un tour de magie optique...J'adopte toutes les adresses que vous pourriez me semer, pour peu que je sois certaine de n'y croiser que des poussières...
La course aux soldes, la consummation des corps....
Avant on torturait en plongeant la tête des gens dans les baignoires. Maintenant, on leur balance des douches froides au quotidien.
"Etre Chateaubriand. OU rien." V. Hugo.
Shining. Le sous-sol où j'ai décidé de rompre avec Jack. Juste avant de lui balancer sa putain de machine à maux au visage.
L'existence se joue sur un fil du rasoir, mais pour les Barbus les plus fanatiques. Soyons vigilants.
La vie est une suite d'accidents. Longtemps, je me suis fait renverser sur des draps immaculés...
Elle regardait déjà derrière elle, ses bribes d'existences, ces kilomètres engrangés dans sa mémoire...En attendant de se lever, autonome, d'embrasser sa mère et de repartir vers une vie qu'elle aurait choisie.
La vie est un équilibre précaire. Mais mieux vaut osciller dans les hautes sphères...
Marc a pris l'allée 04. Moi, j'ai pris la 08. Nous nous sommes rencontrés.
Départ. Arrivée. C'est-on où l'on va, vu qu'on ne sait déjà pas d'où l'homme part?
Homo homini lupus. Canis homini lupus aussi.
Et d'un coup, le monde autour de moi s'écroulait. J'étais en ruine.
Elle hésitait. Plonger, prendre le risque de se noyer. Ou attendre. Sans issue.
Il existe des cages pire que celles des escaliers...
Partir comme je suis arrivée, sur la pointe des pieds...
Nager comme un poisson dans sa boîte en fer...
Acculée aux cloisons, sache que je ne les contourne pas. Je casse.
Grands Moulins de Paris, esprit au bord du vide... Béton armé, esprit en papier.
Quand la visite prend un air de Dark Water...Au XXème, les usines retenaient les larmes des ouvrières...
Suspendre: ne pas repasser ses souvenirs. Plus beaux, plus plats. Engendrer: les fixer sur la pellicule cardiologique. Petit oeil constamment ouvert sur les instants de bonheur.
" Je pense à toi tout le temps. Je pense à toi le matin, en marchant dans le froid. Je fais exprès de marcher lentement pour pouvoir penser à toi plus longtemps." [Beigbeder]. Mais ta présence réelle, partielle est à l'image de cette affiche. Immuable.
L'oeil était dans la tombe industrielle et regardait la nature triompher. De l'amiante. Des produits chimiques. Du rythme de travail inhumain.
Top